P1010079

 En repérage sur un ancien tracé , j'ai souvent remarqué que l'apparente morphologie d'un chemin était trompeuse .

Des lors, j'ai donc pu observé que certaines coupes de terrains présentaient un profil surprenant, là ou l'empreinte initiale aurait disparu ou du moins serait inversée. Comment ? Le tracé pourtant avéré sur les cartes serait faussé ? !!!

Les passages répétés durant des siècles ont certainement modifié la morphologie de ces petits chemins en  " chemins creux " , pouilles , cavées , etc ...  certes plus tard , les machines ont remplacé les hommes , effaçant les structures ancestrales de ces voies de communication . 

En outre , les années industrielles à partir du 19 éme siècle et suivants ont aussi contribué au chamboulement des paysages , procédant  à des coupes transversales et verticales , modifiant et réduisant à grands chantiers pour des raisons de modernisme et de commodité .

.Ces travaux liés à la voirie , joints aux constructions d'habitations et des structures voisinantes ont fait que la nivellation des sols à supplanté le cheminement initial , modifiant définitivement l'assise de la voie  . 

Ce " nouveau " chemin pouvait donc se retrouver une bonne dizaine de mètres plus bas, par rapport au terrain qu'il occupait jadis ;  des blocs entiers de terre voir de pierres , dissous verticalement . !!

P1010080

Si les parcours in situ ont traversé le temps avec plus ou moins de certitude , il arrive que  "l'horizontalité " géologique des lieux  resterait à prouver .

 Conséquence : le niveau primaire disparait pour laisser place à un substitut en adéquation avec la toponymie immuable et locale.

La voie n'a pas bougé certes , mais ne se trouve plus au niveau géologique initial .

A partir de cette constatation , tout est envisageable  , l'ignorance innocente fait place à la réalité historique et la légende est respectée. !!

 L'histoire continue ..............