Parcours de Beauregard à Bel-Air

                                                                                                  8

Avant propos :

La portion de voie que nous allons décrire justifie à elle seule un développement substantiel .

En effet , on retrouve sur ce chemin , des éléments distinctifs de plusieurs époques . 

  Bornes , menhirs , restes de pavages , fermes , etc ........

 

Description de notre parcours :

Quittant Beauregard , nous poursuivons sur un chemin étroit , la pente devient raide et la voie grimpe laborieusement sur la serre de la Dame .

 Sous nos pieds  , le sol semble se dérober . c'est de plus en plus instable ..

 A notre passage , les cailloux roulent , et dévalent la pente ... 

 Combien y en a t 'il ? . D'où viennent ils ? .

 Sur notre droite, nous longeons un bois de châtaigniers. La chaleur nous incombent un peu mais l'air sec nous fait du bien . 

Puis au détour d'une dernière courbe , nous atteignons enfin le haut du plateau .

 Enfin nous le croyons  .. !!

 

 Les cailloux nombreux dans la montée se disséminent peu à peu et font place à un chemin plutôt ras mais plus large . 

 

Soudain sur notre gauche un menhir  , planté au milieu des genêts ! Belle surprise ..!!

  Nous continuons notre chemin , face à nous comme des grandes marches  , taillées dans le granite ...  puis un deuxième menhir , toujours à gauche en montant ...

 

A peu près 500 mètres les séparent . ( Nous en reparlerons  ).

 

 Depuis quelques centaines de mètres , j'ai repéré sur la droite du chemin des pavages réguliers 

  (genre gros moellons émergeant au ras des herbes ) .

 Je suis très étonné de cette découverte , voie romaine ??  ( Nous en reparlerons également  )

 Puis la ferme de Bel-Air sur la gauche ,  toujours  , puis un peu plus loin , un autre menhir mais sur notre droite cette fois ci ( le troisième  !! ) . 

Que font ils sur cette voie ? Sont-ce des vraiment des menhirs ? . 

 J'ai plein de questions dans la tête . 

 

 Nous sommes à la fois émerveillés mais aussi très étonnés de voir toutes ces pierres , ces pavages , ce chemin large  qui semble aller tout droit vers une destination connue .. !!

 Depuis notre départ de Peyre , nous avons l'impression de traverser plusieurs époques ....Je suis un peu " chamboulé " comme on dit  .!! . 

Nous prenons beaucoup de photos , puis décidons de revenir à notre point de départ . La descente n'est pas facile , au contraire .

 Nous retrouvons la portion difficile des cailloux et l'instabilité de ceux-ci nous fait tomber plusieurs fois . La fatigue sans doute , nous gagne .

Plus loin , nous retrouvons la "Pierre Plantée " au dessus de l'Echelette .... En fait c'est le quatrième menhir  que nous voyons... !! Autant de ces pierres présentes en un si court cheminement ... C'est singulier ... Il y a sûrement une explication rationnelle à ce phénomène  !! 

 

  En Résumé : 

Nous avons vécus un moment génial , fait de liberté et de surprises ,  au milieu d'un paysage sauvage où l'humanité a laissé son empreinte immortelle. 

 

 

  •   BIBLIOGRAPHIE

 Le livre de P.A Clément :

          " les chemins à travers les âges en Cévennes et bas Languedoc "

        •       Extraits de la 3 ème édition : 

" Dans ce parcours , où elle reste souvent sur l'arête du serre de la Dame , elle est jalonnée par trois Pierres Plantées . la dernière , qui est dressée à la cote 1058, précède la tranchée par laquelle la piste plonge sur la Bombine , la Fouette et la Borie . "

  •      Extraits de la 6 ème édition : 

 " Les vestiges des pavements que l'on trouve un peu plus haut, nous rappellent que les intendants du Languedoc en ont fait un chemin charretier au XVII  ème siècle. Les trois menhirs que l'on trouve ensuite sur les bords même de la voie témoignent d'une fréquentation remontant à plus de cinq milles ans en arrière . 

 

La thèse de F.Brechon ( suite)

  • -    Extraits  :          " Toujours au nord de la paroisse de Thynes , la route  est qualifiée de strata vetus en 1464 .

          Au delà , les deux toponymes successifs de Pierre Plantée , où se trouvent deux montjoies , puis Bel Air , et la Bombine jalonnent encore le tracé.....

 

Que dire à propos des menhirs ? 

sur la lieue gauloise voir christain goudineau

http://www.college-de-france.fr/media/christian-goudineau/UPL25165_cgoudineau.pdf