•  Aout 2011.

  Nous sommes retourné en Lozère , non loin De La Garde Guérin & une obsession inassouvie nous tiraillait depuis quelques années :

           Revoir le chemin de la Viale 

  • Recherches  personnelles sur le hameau de la Viale : 

 Les derniers habitants ont quittés le hameau en 1956.

 Ce hameau niché à 600 mètres d'altitude est un très ancien village

on en fait mention dans les  "Feuda Gabalorum " en 1307 .

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhef_0300-9505_1939_num_25_108_3713 

  • Extrait publié par Henri Bouillier de Branche : 1__#$!@%!#__Image+2

 

  • en 1307 : Le roi de France Philippe le Bel et l'évêque du Gévaudan Guillaume Durand conviennent entre eux d'un  partage (paréage) des fiefs.

Les documents qui énumèrent les fiefs ( feuda gabalorum) montrent que l'habitat cévenol actuel était déjà entièrement en place au début du 14ème siècle …

 

 

 

  • Le parcours sur la cham ( sur la fin ) a été dégagé des genets envahissants ; l'approche est plus nette .

    1__#$!@%!#__P1070524

  •   La descente ( voir dossier photos  ) :

 

 Rien ne semble avoir changé depuis la dernière fois ; peut être que quelques pierres ont roulées dans le ravin mais dans l'ensemble , nous avons retrouvé

ce chemin médiéval avec la même émotion ......  P1070550 

 

 

Nous avons observés les caniveaux souterrains ainsi que les boutes-roues encore en place...  

 

 

Nous sommes allés jusqu'au hameau , au bout du chemin ; laissant nos pas pénétrer dans le silence et aller puis venir  dans les ruelles .

 

 Nous avons abordé le seuil des maisons , avec humilité......

 

Comme le temps semble s'être arrêté !!!!

 

 Nos sens en éveil  , suspendus à la moindre découverte ...

 

 comme la toute première fois  , traversant ainsi l'histoire , tels de simples marcheurs   (... ) .

 

 

 

2__#$!@%!#__Image+2

 

 

Nous avons remarqués que les noms des derniers habitants du hameau  , en 1956 ...  étaient inscrits sur les pas de porte des maisons 

Photos des registres d'état-civil disponibles aux AD (CDRC) de la Lozère

 

  • Un peu plus tard , et avec un certain émoi , nous avons quitté le village et repris le chemin en le remontant , laissant derrière nous cette vie paisible et secrète  .....

    Non , sans une certaine difficulté ...